lundi 18 mars 2019

Lecture-rencontre avec Martin Ziegler le 4 avril 2019


jeudi 4 avril 2019 - à 19h30



Martin Ziegler

© photo L.Mauguin
accompagné de Mathilde Mosnier, comédienne

lit des extraits
de son nouvel ouvrage 

Les images d'un silence


(réservation conseillée : 01 40 51 71 54)
La lecture aura lieu aux éditions L. Mauguin 
32 rue Vergniaud Paris 13e

M° Corvisart ou Glacière ligne 6

mardi 26 février 2019

Une légère pesanteur : exposition de Christiane Vielle

À travers ces monotypes, Christiane Vielle révèle une essence du signe, qu’elle dépouille de tout surplus de matière, comme une trace du souffle de son geste en travail avec le vide. La mémoire de la matière qui s’est abstraite dans le processus de l’estampe surgit avec une puissance lumineuse. Les compositions offrent de multiples échos entre signes, gestes, taches ou masses dans le plan du papier, mais également une circulation aérienne dans la profondeur de l’espace, voire une forme de temporalité visuelle de l’affleurement des signes, qui se réorganise en permanence. Une légère pesanteur ? En tout cas une dynamique de l’apparition ! 
A voir à partir du jeudi 14 mars 2019...

Christiane Vielle

Une légère pesanteur


exposition
14 au 28 mars 2019

vernissage jeudi 14 mars
de 18h à 20h30

vendredi 8 février 2019

Les images d'un silence : un nouveau texte de Martin Ziegler





Il y a des scènes que la langue ne semble pas permettre d’exprimer. Nous en gardons des images muettes, inscrites dans le silence de nos histoires familiales, nos fantasmes, nos culpabilités, comme des événements qui ont imprimé leur fer dans notre existence, notre inconscient.
Le mot n’a pas la force matérielle de la chose qu’il désigne, c’est un fait qui semble entendu. Pourtant, ici, l’écriture nous frappe en pleine tête et en plein cœur. Les images révélées par Martin Ziegler s’enchaînent, chacune telle une apparition, inattendue et saisissante. C’est que chaque mot du texte travaille dans un réseau
au maillage en trois dimensions, où résonne son étymologie, ses rapports à une autre langue, à un autre mot, un autre sens, un autre auteur, son écho à ce qui n’est pas, dans un rythme qui ne décrit pas mais fait jaillir l’image, puissante, qui s’impose.
Au cœur des images, surgit une série de figures féminines, absolues, inoubliables, terribles ou sublimes, d’une souveraineté de martyr, d’une beauté toute d’amour. 

Par son essence même, ce texte travaille avec tout le corpus de la mystique, dans une écriture qui entraîne le lecteur de la vision la plus précise au mystère le plus ardu et dans lequel l’auteur semble dire : LiS, comprendre est pour après – de surcroît.

mercredi 6 février 2019

AUCK : Camaïeu de femme et pierre noire

Dans cette série de dessins, réalisés à la pierre noire et craie blanche, des lignes, des formes abstraites, telles des failles, des aspérités se mêlent à une image de femme qui semble touchée d'intemporalité. 
Des drapés de toile blanche forment une source de lumière, à la fois protectrice et révélatrice de l'intériorité du sujet. Le visage et le regard captent notre attention par la force et la vie intérieure qui s'en dégagent. Un pied, une main, un genou, un bras révèlent la vigueur des corps, tandis que d'autres parties semblent immatérielles, cachées, voire absentes. Il en résulte une image de la femme vulnérable et dense, au corps à la fois de chair et d'esprit.

A voir à partir du 7 février 2019 aux éditions L. Mauguin. 
(A noter également que Auck expose dans le même temps des peintures sur toile à l'Espace des Femmes à Paris, une double actualité à ne pas manquer : https://www.espace-des-femmes.fr/expositions/.)

Auck
Camaïeu de femme et pierre noire


exposition
7 au 21 février 2019

vernissage jeudi 7 février
de 18h à 20h30



vendredi 28 décembre 2018

AQUARELLE : Première exposition de Laure Grosdemouge

J'ai rencontré Laure Grosdemouge à travers sa gravure. Vous avez remarqué, dans divers accrochages de groupe ses eaux-fortes ou gravures sur lino. En la questionnant, j'ai appris que Laure travaillait le plus souvent à partir de ses aquarelles, qu'elle réinterprétait en gravure. Vous devinez la suite...

Cela donne une première exposition intitulée : Aquarelle.
Elle nous propose une série principale de seize grandes aquarelles inspirées du monde végétal, particulièrement de la fleur, qui s'étire, vigoureuse, aux limites du papier. La touche est tantôt charnue, tantôt précise telle l'aiguille, tantôt aérienne, voire suspendue. La lumière éclate. Les formes s'organisent en mouvements, imposent tension, essence, couleurs.
Energie, acuité et finesse sont les trois promesses de cette première exposition. Venez découvrir le travail de Laure Grosdemouge, à partir du samedi 12 janvier.



Laure Grosdemouge

Aquarelle


exposition
12 au 24 janvier 2019

vernissage 
samedi 12 janvier (après-midi)
de 16h30 à 19h


dimanche 25 novembre 2018

PETITS FORMATS : accrochage évolutif jusqu'à Noël

du 27 novembre au 22 décembre

PETITS FORMATS 
accrochage évolutif jusqu'à Noël
* avec notamment des artistes jamais encore présentés à la galerie *

et pour commencer : 

Florence Barbéris *
Danièle Ansermet
Michèle Clancy
Michèle Fourtanier *
Laure Grosdemouge
Claire Loiseau *
Christiane Malval
Dominique Soudoplatoff *

Choisissez, décrochez, l'accrochage se recompose, invitant un nouvel artiste...





dimanche 11 novembre 2018

16-18 novembre : venez nombreux au Salon de l'autre LIVRE

retrouvez les éditions L. Mauguin 
sur le  stand B11 du

salon de l’autre LIVRE 

16 au 18 novembre 2018 
Halle des Blancs-Manteaux



entrée libre
nous serons présents :
vendredi 14h-20h - samedi 11h-20h - dimanche 11h-19h


Halle des Blancs-Manteaux
48, rue vieille-du-Temple, 75004 Paris
Métro Hôtel-de-Ville (lignes 1 et 11)